Un territoire de mémoire….

La sucrerie du Galion est la seule unité en Martinique transformant le saccharose contenu dans la tige de la canne à sucre, en sucre cristallisé.

Le domaine du Galion est né près de la rivière située dans la baie comprise entre la Presqu’île de la Caravelle et la commune du Robert. Il doit son nom à cette rivière du même nom, la rivière du Galion. Un nom dû à l’histoire …. Puisque des galions venaient s’y avitailler en eau potable à son embouchure, d’où le nom.

Le galion est un grand navire armé destiné à protéger et ramener du nouveau monde vers l’Europe, et particulièrement en Espagne, des cargaisons composées d’épices (tabac, indigo,…) ou de métaux précieux (or…).

C’est sur le site actuel, que l’usine centrale à vapeur du GALION a été édifiée (1863-1864) avec une sucrerie et une distillerie ; le domaine regroupait une dizaine d’habitations sucrières qui l’approvisionnaient régulièrement et exclusivement en cannes à sucre (dont Beauséjour, Gashette, Spourtourne, Desmarinières, Petit Galion, Fonds Galion, Galion, …). C’est la troisième usine centrale vapeur construite après celles de la Pointe Simon ( 1847) et du Lareinty ( 1862).

C’est en 1898 que la distillerie Grand Arôme voit le jour.

A la fin du XVIIIème siècle, la Martinique comptait une vingtaine d’usines centrales à vapeur.