Eugène EUSTACHE 
(Anvers 1807-1883) acquiert le domaine du GALION aux enchères. Il fit construire sur le site actuel, de 1862 à 1864, la sucrerie dite GALION, troisième usine centrale de la Martinique. L’installation de la sucrerie fut dédiée à une rhumerie. Pour le développement du GALION, Eugène EUSTACHE confia la mission à un jeune ingénieur des Arts et Métiers fraîchement arrivé : Emile BOUGENOT (1838-1925), qui accepta la mission. Plus tard il devint le gendre d’Eugène EUSTACHE.

Sucrerie le galion, canne à sucre, usine du galion martinique, trinité martinique, tourisme martinique, histoire de la martinique, histoire galion martinique, Emile bougeons, Eugène Eustache, sucre de canne de la martinique
Emile Bougenot, gendre d’Eugène Eustache

Emile BOUGENOT assura le développement du GALION avec succès. Le domaine devint dès lors l’une des exploitations les plus modernes de 
Martinique. Il posséda jusqu’à 15 habitations (Anse 
Spourtourne, Grands-Fonds, Beauséjour, 
Petit Galion, Galion, Beauséjour…) qui fournirent la canne à sucre. En 1883, il revient à Emile BOUGENOT.

Innovant, c’est ainsi qu’il va permettre à Marius HAYOT d’élaborer en 1898 le Rhum Grand Arôme qui fait la spécificité et la renommée du Galion.

Laisser une réponse